PUB





TOUCHES:

Bloons Tower Defense 5 , Bloons Tower Defense 5 Jeux, Jeux de Bloons Tower Defense 5 Fleurs en ligne, Jeux de Bloons Tower Defense 5 gratuits en ligne,

.
.   Ce serpent, nous le nommons Nsiama. Ce serpent change de peau et se métamorphose jusqu’au moment où il peut se déplacer, puis cherche un chemin pour s’en aller. Partout où il passe, il forme le fleuve. Puis, il se jette dans I’océan. Je te donne  FC. () Ajoute  FC en plus et tu le prends. Pas  FC, il commence à pourrir. Calmetoi, quel est ton dernierprix? Tu veux combien?  . Tu refuses pour  frs. C’est mon dernierprix. C’est ton féticheur qui exige ces  frs. J’ai déjà trop baissé! Je conduis ma femme à I’hôpital. J’ai demandé un congé pourla conduire là où elle peut avoir des soins. Elle est malade?  Oui, elle est malade. Elle souffre de rhumatismes et ne peut pas tenir debout. On I’a soignée de manière traditionnelle. Quelqu’un lui a sans doute jeté un sort et elle ne peut plus marcher. Depuis quand êtesvous commissaire fluvial? Avec quels documents travaillezvous? Nous utilisons deux documents: Le code de navigation fluviale et le règlement de police de navigation. Ce sont les deux documents. Code de navigation fluviale. Code de navigation fluviale. Ce sont de vieux documents?  Bloons Tower Defense 5 En effet. Ces documents datent de I’époque coloniale. Nous n’avons que ces deux codes que les Belges nous ont légués. Ici, on a I’album de Kinshasa jusqu’à Kisangani. Echelle, villages, rivières, il y a . kilomètres. Comme il manque les cartes, je les ai dessinées, pour qu’elles nous indiquent le bon chemin et qu’on puisse suivre les voies de navigation. Surla carte, j’ai dessiné les îlots que vous voyez là, car si je ne les dessine pas et que je laisse quelqu’un seul, en mon absence, il peut se perdre. Je lève mes yeux vers les montagnes D’où me viendra le secours Ma forteresse, c’est toi, Jésus Mon bouclier, c’est toi, Seigneur Merci, Papa! Cartu as sauvé ma mère de la mort! Bloons Tower Defense 5 Observe bien la route pourne pas nous ensabler. Montremoi la profondeur.  Vous devez dévierun peu. Vous avez vu comment nous sommes passés. Ne vous égarez pas. Quand je suis surle fleuve, je me sens à I’aise. Je ne crains rien carje suis un enfant de I’eau. L’eau ne pourra jamais rien me faire.



Remonter