PUB





TOUCHES:

Jeux de Best Un Noël Blackout en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

-La victoire ne dépend pas d’une position, d’un ordre, d’une supériorité numérique. Les hommes doivent être déterminés. Malgré le quartier général qui prend la guerre pour un jeu. La guerre est la plus horrible des choses. Si je pouvais, je ne ferais aucun prisonnier. Les Français sont mes ennemis, ils ont détruit ma maison, causé la mort de mon père, chassé ma soeur et mon fils. Ils vont détruire Moscou. Pourquoi faire des prisonniers ? Pas de prisonniers. Tuer ou bien être tué. Si c’était une question de vie ou de mort, on ferait la guerre que pour des raisons justes. Je suis navré. Je vous ennuie avec toutes ces histoires. Si nous sommes vivants demain, nous rirons de ce que j’ai dit. Allez prendre du repos. Il est temps que je dorme. -Je préfère rester. -Allez-vous-en, allez-vous-en. Je n’ai pas de temps à vous accorder. Mes seuls amis vont se battre à mes côtés demain. Au revoir. Dans ce monde ou dans l’autre. -Prenez note d’une proclamation. Soldats, voici la bataille que vous avez tant désirée. La victoire dépend de vous, elle nous donnera l’abondance et un prompt retour dans notre pays. Agissez comme à Austerlitz, à Friedland, à Vitebsk et à Smolensk. Et que la postérité dise avec orgueil de chacun de vous : “Il était à la bataille de la Moskova.” Que dit-on à Paris ? -Tout Paris regrette votre absence. -C’est une excellente chose. Que m’apportez-vous ? -Une surprise, Votre Majesté. -Qu’est-ce que c’est ? -Un présent de l’impératrice, Votre Majesté. -Mon fils. Le roi de Rome. Admirable. Vous l’emporterez, De Beausset. Il est trop jeune pour contempler un champ de bataille. Suivez-moi, De Beausset. Euh Non, restez ici. Attendez mon message pour Paris. Explosions Musique martiale Explosions et tirs -Vive le tsar. -En avant. -Allez, allez. Explosions et tirs -Feu. -On tire. Ils s’encouragent. Numéro , feu. Explosions -Un général en civil. -C’est amusant, la guerre ? On peut même dire que c’est renversant. -Redescendez, sinon c’est votre tête qui va tomber. -Vous avez raison. -Dépêchons, c’est trop long. Prêt ? Feu.



Remonter