TOUCHES:

Best Les combattants Rampage, Best Les combattants Rampage jeux, Jeux de Best Les combattants Rampage en ligne, Jeux de Best Les combattants Rampage gratuits en ligne

À demain matin, alors. Ça me ferait plaisir que vous m’accompagniez à la clinique. Quand est-ce que vous êtes venu pour la dernière fois ? En juin. Il y a quatre mois. Juste une dernière question: Vous n’êtes plus ensemble, c’est bien ça ? Depuis deux ans. Vous le savez bien. Je ne vois pas où est le problème. Simon doit être parti en vacances pour décompresser. C’est pas évident, ce boulot, vous savez. S’il n’est pas rentré à temps pour son prochain service, on aura un sacré problème ! Sinon, que puis-je faire pour vous ? Je vais jeter un coup d’œil, on se retrouve en bas. Qu’est-ce que c’est ? J’ai trouvé ça dans le bureau de Simon, à l’hôpital. C’est quoi ? Ce sont les horaires des ferries pour le Maroc. Les tarifs, les heures de départ. Ça date d’il y a cinq semaines. Mais le jour du départ, c’était la semaine dernière. Le premier jour de ses vacances. Ce sont des billets ? Non, des offres de prix. J’en ai parlé à deux infirmiers. Il y en a un qui m’a dit que Simon lui avait souvent parlé de faire un grand voyage. Ah bon ? Pourquoi vous voulez absolument qu’il lui soit arrivé quelque chose ? J’ai un drôle de pressentiment. Simon ne m’a jamais parlé de ce voyage. -C’est tout ? Vous avez trouvé ça où ? Chez Simon. Dans la poubelle. Vous avez fait les poubelles ? Ce sont des tranquillisants. Simon en prend quelquefois pour se calmer. Et c’est pour ça que vous m’avez fait venir à Marseille ! Entre autre. Il y avait cette histoire de coup de fil, d’appartement Radio La police Radio et puis ces flacons. Quand la police est enfin partie, et que je me suis retrouvée seule dans cet appartement vide, j’ai soudain eu l’impression d’être chez un étranger. C’était horrible. On s’est parlé au téléphone pendant des années, mais là, je me suis dit, qu’en fait, je ne savais plus rien de lui. de sa vie, de ses projets. C’est bizarre, non ? Bon, je vous fais une proposition: demain, on va à la compagnie maritime. Ils ont la liste des passagers. Comme ça, on saura où il est parti et quand il reviendra. Le reste, c’est votre affaire. D’accord ? Merci. Comme je vous le disais, on n’est pas autorisé à donner d’informations sur nos passagers. Juste à la police. Mais vous avez la déposition. Mon fils a disparu. D’accord, on va vérifier avec la police. Vous l’avez vraiment renversée ? Je conduis depuis ans et n’ai jamais eu d’accident. Je peux voir les photos de la voiture ? Vous avez d’autres photos ? Tu les as trouvées où ? Dans une boîte, dans l’armoire de Simon. Et sinon, y avait d’autres choses ? Quelques lettres. Tu les as déjà vues ? Certaines, ouais. C’est possible de les regarder ? Je suis pas sûr que ça plairait à Simon. Je veux les voir. S’il te plaît. Quoi ? Tu dormais si bien. Qu’est-ce qu’il y a ? Arrête, s’il te plaît. Arrête. Tu es mal lunée ? Rends-moi service et arrête. Arrêter quoi ? Je n’enregistre pas. Vraiment. On va pas se battre quand même. Je voulais dormir un peu. Fous-moi la paix, s’il te plaît. Oh mon Dieu ! Tiens. . Vous étiez ensemble, à l’époque. J’aimerais bien la regarder. C’est vraiment pas la peine.



Remonter