PUB





TOUCHES:

Jeux de Best Barbie Noël Cheveux Style en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

Je vais bien, mon amour. Ne t’inquiète pas. Ces appels coûtent bien trop chers. Non, je ne suis pas seule, on passe fréquemment me voir. C’est bon, la soupe va refroidir. Moi aussi. Encore un bec pour Orlandito. Dieu vous bénisse. La balle, Pipo ! Passe la balle ! Allez, prends-la lui. Qu’est-ce qui se passe encore ? Hé ! Ça sufflt maintenant ? Fini avec ça ! Tu restes ici. Hé, ne le retiens pas ! Laisse-le ! Stop ! Ne me frappe pas. Maîtresse ! Comment allez-vous ? Bien. Mais vas-y là, sinon tu seras en retard. Tu as l’air d’aller mieux. Comment vas-tu ? Demain, je recommence à travailler. N’est-ce pas trop tôt ? L’année scolaire est bientôt finie. Mais ça ne presse vraiment pas. La nouvelle maîtresse s’en sort très bien. Mercedes, je deviens folle à la maison. Ça sera bien pour les enfants. La maladie de Camilo les touche beaucoup. Excusez-moi. Ah ! Regarde, Carmela… voici Marta. Bonjour ! Bonjour ! Bonjour ! Maîtresse ! Enfin ! Asseyez-vous… asseyez-vous ! Vous ne m’aimez pas autant que ça. Maîtresse, comment va Orlandito ? Très bien. Il appelle chaque weekend et me fait vous saluer. Prof, c’est vrai que Camilo peut quitter l’hôpital ? Alors… dès demain Carmela enseignera de nouveau les langues et les lettres, et Marta les sciences naturelles. Chala n’est pas là. Oui, il manque. Chala a été… Gaby ! Je vais t’en parler tout de suite. Maîtresse, Yeni est aussi absente. Qu’est-il arrivé à Yeni ? Je voulais vous en parler avant. On a amené ça ici, j’ai alors envoyé Yeni chercher son père. Bonsoir voisine ! J’ai appris que tu étais passée au marché. Qu’est-il arrivé ? La maîtresse m’a dit de te chercher. As-tu fait quelque chose ? C’est une inspection. Ils ont remarqué que ça ne jouait pas avec mes papiers. On va voir ce qu’on peut faire, chérie. Cela ne m’arrange pas de devoir encore une fois parler avec Carmela. Chala ! Chala ! Prof. C’est bon. Jumeau tu joues à sa place. Il insultait le père de Yoan. Qu’est-ce que je pouvais faire ? Et les autres plaintes ? Attends-moi dehors. Un café ? Le docteur a dit non. J’ai été chez lui, Carmela. Ce gamin dresse des chiens de combat. Ni la mère, ni l’institutrice ne savent quoi faire avec lui… Avec en plus… Excuse-moi, Carlos, Je suis encore la maîtresse de Chala, et j’arriverai à mettre aussi ce garçon sur la bonne voie. Je sais, mais tu n’étais pas là et ce garçon est vraiment difficile. Je l’ai déjà plusieurs fois pincé alors qu’il voulait s’échapper. Chala ne laissera jamais sa mère toute seule. Savais-tu que c’est lui qui s’assure qu’il y ait du pain sur la table ? Encore une bonne raison qu’il soit ici. Un enfant ne devrait pas avoir de telles responsabilités. Où que tu le mettes, la réalité l’attend au dehors. Cela ne changera rien, quoi que tu fasses ici. Carmela, je t’en prie… Regarde son dossier. C’est un roman à lire ! Je n’y ai pas écrit un seul mot, et je suis sa maîtresse depuis la quatrième. J’en prends l’entière responsabilité. Et je vais l’emmener avec moi maintenant. Tu sais que tu ne peux pas faire ça. Carlos… quand tu étais gamin, tu n’étais pas meilleur que Chala. Confie-le moi, je t’en prie. Ceux de la commission n’ont qu’à s’adresser à moi. Voilà un taxi ! Arrête-le, il est libre. Mais Capitolio ? Montez, maîtresse. Toi d’abord ! Señora, fermez la porte en douceur. Oh, désolée. Cette musique. Vous pouvez la baisser ? Mais elle est bonne, Carmela ! Ce qui est bon, c’est ce qu’attend. En premier, j’aimerais voir jusqu’à lundi tous tes cahiers au propre. Et voilà les abus qui commencent. Doit-on faire demi-tour ? Et je te cherche quelqu’un pour réviser. Mais je n’en ai pas besoin, je peux apprendre tout seul. Ah oui ? Comment ? Avec les chiens ? En plus, tu m’aidera pour les achats. Je ne peux rien porter de lourd. Encore un abus supplémentaire ? Exploitation des enfants, ça s’appelle, pas vrai ? Gamin, obéis à ta grand-mère. Elle n’est pas ma grand-mère ! J’aurais souhaité qu’elle le soit. As-tu filé de l’école ? Que crois-tu ? Chala, tu me rends encore folle. Ça, tu l’es depuis toujours. Que fais-tu ici ? Tu poses toujours la même question ? Tu t’es sauvé.



Remonter