PUB







TOUCHES:

Bébé À Travers Le Monde: Inde Aventure, Bébé À Travers Le Monde: Inde Aventure jeux, Jeux de Bébé À Travers Le Monde: Inde Aventure en ligne, Jeux de Bébé À Travers Le Monde: Inde Aventure gratuits en ligne

Qu’ont-ils fait d’elle ? Buldeo la retient chez lui. Je n’ai pas pu l’aider. Ils disent que c’est une sorcière et que le feu l’emportera ! Le même feu les emportera tous. Mais ils ont peur, Mowgli. Majala, guide-les vers l’île au milieu de la rivière. Où nous avons vu les éléphants ? Oui, ils seront à l’abri du feu. Partez ! Le vent tourne. Enfonce la porte ! Pousse, pousse ! Plus fort, pousse ! Je savais que tu viendrais. Tu vois Durga ? Tu seras à l’abri avec eux. Fils, vient avec nous ! Non, pas tant qu’un seul chiot sera en danger. J’y vais. Allez Hati, allez ! Nagez mes frères, suivez-moi ! Par ici, suivez-moi ! Viens Bagheera. Allez Hati, allez ! Avance Hati, avance ! Mowgli ! Reviens avec nous, enfin. J’appartiens à la jungle. Sa loi est ma loi. Son sentier est mon sentier. Son combat est mon combat. Ce n’est plus mon fils. C’est le seigneur de la forêt. C’est ainsi que pour finir je n’ai pu obtenir ma vengeance. Je ne fût pas le grand Maharaja de la grande cité. Jusqu’au plus petit village, tous partirent en fumée. Dans ma lutte contre la jungle, vous le voyez, j’ai été vaincu. Et ensuite, qu’arriva-t-il à Mowgli et à votre fille ? Comment échappèrent-ils au feu ? Ceci, Maîtresse, est une autre histoire. Je t’a I constru it une égl ise et une maison . Ma rie-les. Non, je ne peux pas. Attention, Toby ! Enfin quoi ! Il n’ava it q u’à divorcer. Divorcer ! Tu plaisantes ! En France, ça n’existe pas. Tu ne I is pas les jou rna ux ? C’est la Révol ution, là-bas. La Répu blique. Merci, je sais. La re loi qu’ils ont faite, le er jou r, c’est d’a utoriser le divorce. Le divorce ? En Fra nce ? Tu ne le sava is pas ? semaines plus tard, Nicolas s’embarqua sur le Flying Fish’ un bateau de blé qui partait pour la France. Le blé et le bateau appartenaient à la compagnie d’Arthur Davison’ Nicolas s’était chargé de négocier la cargaison. M ister Phil ibert ! Pardon. La France ! On aimerait trouver des mots nouveaux. Un pays libre après siècles de tyrannie. L’égalité, enfin ! La vertu. Mais où est Nantes ? Là-bas, au fond de I’estuaire. A lieues de la côte. Vous avez I’air de connaître. J’y suis né. Ah oui ? Vous y avez encore de la famille ? Ma femme. Oh ! Bienheureux ami, vous ne me disiez rien . Confondre en une seule forme, I’épouse et la patrie. Retrouver son peuple dans I’une de ses créatures. Je viens pour divorcer. Vous divorcez ? Merveille ! Le mariage perpétuel est un abus. On s’aime, I’amour passe. Désormais, la loi interdit à la haine d’entrer au foyer. Je croyais que vous veniez pour vendre ce blé. Je peux faire les deux. Bien sûr, mais… Papa ! (Ensemble) é ho ! é ho ! Descendez ! Descendez ! Ils vont se tuer. Faites-les descendre. Je n’ai pas d’ordres à leur donner. Ils sont à vous ? Justement, je laisse leur instinct s’épanouir. Ce ne sont pas des singes. Qu’avez-vous contre les singes ? Avez-vous lu Rousseau ? Non, pourquoi ? Tout est bon sur cette terre dès que I’on y respecte I’état de nature sans les mensonges du savoir-vivre. Oh, regardez ! Ils nous délèguent une ambassade. Salut, frères libérateurs.



Remonter