PUB





TOUCHES:

Beau Submachine 5: La Racine, Beau Submachine 5: La Racine jeux, Jeux de Beau Submachine 5: La Racine en ligne, Jeux de Beau Submachine 5: La Racine gratuits en ligne

Comment ça ? C’était ce soir. Le Middle ? Vous ne me l’aviez pas dit. Je ne voulais pas vous inquiéter. N’y pensez plus et reposez-vous. Ils sont partis pendant mon numéro. Ça ne m’était pas arrivé depuis mes débuts. Le cercle est fermé. Ils ignoraient qui vous étiez. Je n’étais pas drôle. Je n’avais pas bu. J’aurais dû boire avant d’entrer en scène. Mais ils ne savaient pas que c’était vous. Ça vaut mieux. Il ne faut pas trop compter sur la première soirée. Vous n’aviez pas joué depuis longtemps. La deuxième fois, ça ira mieux. Je n’y retourne pas. Pourquoi ? Ils ont résilié le contrat. Ils n’en ont pas le droit ! Ils l’ont pris. Vous êtes engagé pour la semaine. Insistez. Inutile, je suis fini radio foutu ! C’est idiot ! Vous vous laisseriez démolir en une seule soirée ? Non ! Vous êtes un trop grand artiste ! Il faut leur montrer qui vous êtes ! Il faut lutter ! Rappelez-vous ce que vous me disiez, ce que vous disiez de la puissance qui fait tourner la terre, pousser les arbres radio cette puissance qui est en vous. C’est le moment d’utiliser cette puissance, de lutter ! Calvero, regardez, je marche ! Je marche ! Vous vous rendez compte ? Je peux marcher ! Moi, je ne peux plus ! Je m’arrête ici. Il est h du matin. Je sais, mais il fallait que je sorte. Je vous comprends. Regardez, l’aube se lève. C’est un bon présage. Je le sais ! Il le faut ! Ne vous découragez pas. Vous serez bientôt d’attaque ! Comment ? Quelle chance nous avons ! Nous sommes tous deux en bonne santé. Je trouverai du travail comme girl. Nous pourrons vivre. Nous ? Oui radio Nous ! Vous et moi radio ensemble ! SIX MOIS PLUS TARD M. Bodalinkm ! J’arrive. Terry ! Je voulais parler de Calvero. Qu’il vienne ici demain avant votre audition. Le rôle lui conviendrait. Un instant. Je ne vous avais pas entendue entrer. Rien d’étonnant. Je vous présente mes amis radio Enchantée. Nous consacrions cette soirée à la bière, à Bach et à Beethoven. Il est bien tard pour jouer. Pas pour un nocturne. Continuez le massacre, mais jouez avec sentiment. J’aimerais mieux de la bière. Ça vient. Que dira Mme Alsop ? C’est un comble ! Après avoir monté trois étages, je m’aperçois que je n’ai pris que des bouteilles vides. La représentation est finie ? Je ne croyais pas qu’il était si tard. Il est très tard. Alors, il vaut mieux partir. Déjà ? On commençait seulement à s’amuser. Mais il est heure ! Et alors ? Attendez, vous ! Calvero m’a conseillé trois chevaux gagnants ! Ça arrive une fois dans la vie. Attention aux marches. Je vais vous conduire. Je peux me débrouiller toute seule. Ne vous inquiétez pas pour moi. Bonne nuit. Excusez-moi, mon petit. Je suis ivre. Et votre santé ? Qu’a dit le docteur ? Je ne dois pas boire radio C’est mauvais pour le coeur. Et l’esprit ? Il faut qu’il reste clair pour contempler l’avenir, I’espoir de rejoindre les nymphes grisonnantes des quais de la Tamise. Pas tant que je vivrai. J’ai oublié votre souper. Je suis bon à rien. Je le ferai plus tard. Je vais d’abord vous coucher. Mais vous n’avez rien mangé. Et votre remède ? Mon remède ?



Remonter