PUB





TOUCHES:

Bébé Emma Au Zoo, Bébé Emma Au Zoo jeux, Jeux de Bébé Emma Au Zoo Gratuits en ligne

Ça a l’air important, mais quand même Jeux de Fille tu n’éprouves jamais le besoin d’être le soliste ? Oui Jeux de Fille bien sûr. Alors, pourquoi tu ne fais rien pour ça ? J’allais faire quelque chose à ce propos l’an dernier, mais Jeux de Fille c’était pas le bon moment. Je sais ce que c’est. Ma mère dit : “Ce n’est jamais le bon moment, “et de fait, c’est toujours le bon moment.” Ta mère Jeux de Fille Dieu la bénisse. Allonsy. J’ai parlé avec le Dr Nadir. Ce problème que j’ai viendrait de la maladie de Parkinson, à son début. Parkinson ? Oui, mon cerveau manque de dopamine. Elle régule le mouvement. C’est douloureux ? Pas du tout, et qui plus est, il y a un médicament. Il remplace la dopamine. Ça ne guérit pas mais ça ralentit le processus. C’est encourageant. Cela dit, je ne vais pas pouvoir jouer encore longtemps. Et si le médicament marche ? Je dois être réaliste à ce propos. Affronter et nommer la maladie. Le médecin pense que je pourrai jouer une ou deux autres saisons. En tout cas, je pense qu’il vaut mieux, pour le quatuor, prévoir son avenir et réfléchir à la suite. Je pense que Nina devrait me remplacer c’est une merveilleuse violoncelliste, on l’aime tous. Tout le monde est d’accord ? Jeu de Fille ? Nina joue toujours avec Gideon, n’estce pas ? Non, ce n’est pas le bon moment pour parler de ça. Je confirme. Autre chose. Si ce médicament est efficace et que je peux jouer assez bien, j’aimerais que le er concert de la saison soit celui de mes adieux. C’est vraiment Jeux de Fille Si on engage un nouveau violoncelliste, si nous décidons de faire ça Jeux de Fille ce sera comme un nouveau départ, avec un nouveau son Jeux de Fille Si cela se passe comme ça, je ne veux plus être exclusivement second violon. Peuxtu me dire exactement ce que tu as en tête ? Que nous prenions cette place à tour de rôle. Ça n’a pas à être du , mais on pourrait décider pour chaque morceau qui sera le premier violon. Mon Dieu, je n’y crois pas que nous en soyons là. Quelle idée exécrable, Robert.



Remonter