PUB





TOUCHES:

Héros Du Basket, Héros Du Basket jeux, Jeux de Héros Du Basket en ligne, Jeux de Héros Du Basket gratuits en ligne

Minute que j’ai dit. À combien on les a gonflés ? T’en fais pas, tu ne bondiras pas. Tu parles Jeux Si ça flanche, c’est moi qui pars en fumée. Alors permettez. Monte petit. Allez ! Chaque minute perdue coûte beaucoup. Allume les girandoles. Bon Jeux Les lanternes. Bon. Les phares. Les fouilleurs. Ça va. Activez, Jo, j’ai tout vérifié ! Si tu veux prendre le macaron, faut pas de te gêner. C’est toi qui l’auras aux fesses, la bombe ? Fousmoi la paix. Je t’ai apporté quelque chose. C’est pour toi. T’es pas louf ? Prends je te dis. Tu regretteras pas ? Il est plus bon, alors. Je vous dis “Merde”. La même chose. Allez ! Le moteur ne démarre pas Vous avez fait le plein ? Contact. Ça ne va pas ? Ça va, c’est réparé. Good luck, boys ! C’est ça, “Good luck”. Sirène du camion Jeux Il connaît son affaire. Jeux Sirène du camion Jeux Mario, mon amour, pourquoi faistu ça ? Je t’ai prié, supplié. J’aurais fait n’importe quoi Jeux Volé, tué pour te garder près de moi ! Mon chagrin ne te fait donc rien ? Je te déteste ! Je te hais ! Attention ! Un trou à droite. Par pitié ! Ça va comme ça ! Alors, adieu Mario, adieu mon amour. Sois prudent, fais attention. Prometsmoi de revenir. Ça va, tiretoi ! Jo : Ça sera pas pour ce couplà. Ni pour le prochain, t’en fais pas. Il fait chaud ou froid. Chaud, pourquoi ? Je gèle. Tu veux ton chandail ? Pas maintenant. Merci mon gars. Essuiemoi le front. Ça va pas ? Je crois que je suis malade. T’as pas la fièvre ? Des frissons. Mon palu qui me revient. Ça commence bien. Où on en est ? mètres depuis le tournant. Trois mille fois comme ça, puis on sera arrivés. Jo : Tu trouves pas que ça cocotte l’huile ? Je sens rien, mais le moulin a peutêtre chaud. On a guère bougé de la seconde. On va le laisser souffler un peu. Il est chaud, mais il bout pas. Vaut mieux être prudent. Ben moi, ça va mieux. Si on cassait la graine ? Déjà ? On a fait que kilomètres. Si on commence à prendre du retard, c’est gai. Ils nous attendent làbas. Et alors. À la fin de l’année, ils viendront pas nous chercher pour les dividendes.



Remonter