PUB





TOUCHES:

Baseball temps, Baseball temps jeux, Jeux de Baseball temps en ligne, Jeux de Baseball temps gratuits en ligne

je jure que je ne l’ai pas tuée ! Bien sûr Jeux surtout avec cette tâche de sang sur le sol. Embarquez-le ! Non, non, vous vous trompez ! Laissez-moi ! Je ne l’ai pas tuée ! Inspecteur, je ne l’ai pas tuée ! Henry, j’ai trouvé ceci dans une des pièces du fond. Je l’ajouterai aux autres pièces à conviction à analyser. Bien, maintenant nous allons pouvoir travailler plus sereinement. Je crois que nous tenons l’assassin. Un musée des horreurs ? C’est ça, l’affaire qu’ils ont monté ? J’imagine ce qui nous attend pour la suite. Au cas où tu l’ignorerais, ça marche très bien ces temps-ci. Et d’ailleurs, on a trouvé un emplacement parfait, juste à côté du grand parc. Ça vaut le coup d’essayer, tu ne crois pas ? Si tout se passe comme on l’espère, nous nous marierons plus tôt que prévu. J’espère que tu m’inviteras à visiter cet endroit, non ? Bien sûr, mais ce n’est pas encore prêt. Luis m’attend là-bas pour finir les costumes des figures de cire. – Tu veux m’accompagner ? – Non, merci. Ces histoires d’horreur, ce n’est pas mon style. Quoi ? Tu n’es pas partante ? Je t’ai déjà dit que je suis allergique aux musées des horreurs. Si tu changes d’avis, c’est au rue du Parc. On y sera une bonne partie de la nuit. Tuez ! Pour survivre vous devez tuer ! Luis, est-ce que c’est toi ? Inutile de courir, je vais te tuer. Je vais te tuer ! Allo ? Lui-même. Oui, j’attends. Docteur, l’inspecteur Henry vous demande au téléphone. – Merci. – De rien. Allo ? Oui, Henry, l’histoire se répète. Saignée à blanc, puis décapitée. Le propriétaire du musée a été tué lui aussi. C’est inconcevable qu’une personne puisse tuer avec une telle cruauté. Transmettez-moi le rapport d’autopsie dès que possible. Oui, merci de m’avoir prévenu, docteur. Amenez-moi le détenu Anthony Winter. Oui, inspecteur. Que me voulez-vous, inspecteur ? Désolé pour la mauvaise nuit passée avec nous, mais elle vous a sauvé. Que dites-vous ? Que vous êtes libre. Il y a eu deux autres victimes la nuit dernière.



Remonter