PUB





TOUCHES:

Barbie un Placard, Jeux de Barbie un Placard Gratuits en ligne La Qualité Du Jeu

Sa mère dit qu’il a travaillé ici quatre mois. Oui. C’était un bon ouvrier, mais je dois aller à Duarte, maintenant. Ça doit être dur, pour vous. Je suis désolé pour lui, mais mes problèmes à moi continuent. La nuit dernière, mes locataires sont partis sans payer. Sans préavis, rien. J’ai pas besoin de ça ! Désolé de vous déranger. Les locataires sont partis au milieu de la nuit ? Et un gosse qui bossait ici est tué le lendemain. Quel genre d’opération se déroulait ici ? Ils ont imprimé un bulletin, je crois. Je ne l’ai jamais lu. J’ai juste vu le matériel d’impression. Vous les connaissiez ? Vous avez eu affaire à eux personnellement ? Non. En fait, c’est Chris qui s’en est occupé. Je ne les ai jamais rencontrés. Tu as trouvé quelque chose ? Je ne sais pas. C’est quoi ? De l’encre ? Ça se pourrait. Tu as du papier ? Oui. Regardez ça. C’est du papier, mais au toucher, on dirait du tissu. Du coton ou du lin. Montre. C’est bizarre. Ça brille. Tu ferais mieux d’appeler les services secrets. Tu as raison. C’est un faux. Tu vois le filigrane ? Bien sûr. On ne devrait pas le voir, sous une lampe à ultraviolet. Quelqu’un a un vrai billet ? Oui. Tiens. Super. Merci. Voilà. Vous voyez la différence ? C’est plutôt bien fait, ceci dit. La plupart du temps, on a affaire à des faux de mauvaise qualité. On appelle ça des billets à ordre. Ils sont imprimés sur des ordinateurs personnels. Et ça marche ? Dans les restaurants sombres et les épiceries fréquentées, oui. Mais ça, c’est autre chose. C’est gravé et imprimé à l’ancienne mode. Bonne texture et encre magnétique. Magnétique ? Comment ça Jeux de Fille Les vrais billets utilisent des encres magnétiques. C’est comme ça que les trieuses de billets différencient les coupures. Nos gars utilisent une technologie de pointe, mais à l’ancienne mode. “Nos gars” ? Les services secrets les recherchent déjà. Ils ont refait surface périodiquement ces cinq dernières années. On les identifie au type de coupure. Salut. Salut. C’est souvent des billets de et $. C’est plus rentable, non ? Et plus risqué. On les examine plus attentivement. Ces gars sont prudents et patients. Que des petites coupures, qu’ils ne dépensent pas. Comment en profitentils, alors ? Ils peuvent les vendre en gros. Pour un million, ils peuvent toucher ou $. Ils les vendent à des gangs ou autres criminels qui les utilisent pour d’autres crimes. Ce ne sont donc pas des copies dans le sens traditionnel du terme ? Non, ils sont faits à la main par un artiste, puis gravés. Quelqu’un les dessine ? Vous recherchez ces gars depuis cinq ans, vous devez avoir des suspects en vue. Pas encore, non. On va faire une enquête, dire aux banques d’examiner les billets aux numéros similaires, et on sera peutêtre chanceux cette fois. Vous n’avez pas l’air optimiste. Ces gars nous échappaient déjà quand j’ai hérité de l’affaire. On va s’occuper des billets. Vous devriez enquêter sur les crimes séparément. C’est de la théorie ancrée. Ce problème requiert une approche du genre enquête unique. Pardon ? Selon la théorie ancrée, les flics auront une solution, et les spécialistes des faux billets une autre.



Remonter