TOUCHES:

Barbie Princesse De Bébé Laver, Barbie Princesse De Bébé Laver jeux, Jeux de Barbie Princesse De Bébé Laver en ligne, Jeux de Barbie Princesse De Bébé Laver gratuits en ligne

Bonsoir. Vous sortez ou vous entrez ? Vous êtes de la police ? Souriez ! Journaliste. Il ne manquait plus que ça. Ne prenez pas cet air. Lâchez-moi et poussez-vous ! Vous comptez me laisser suspendue dans le vide ? Vous avez dit Jeux Je m’en fiche ! Aidez-moi. Avec plaisir, Mme J. Vous êtes bien Mme Johnson ? Non, je suis la bonne et je prends ma soirée. Nous étions des étrangers et vous voici dans mes bras. Un vrai coup de foudre. Comment avez-vous échappé à la police ? J’aurai mon article ? Si je sors d’ici. Par ici, madame. La moitié de la police a été réquisitionnée. Par là ? Regardez devant, comme à votre mariage. Au fait, je m’appelle Legget. J’écris dans un journal qui raffole des histoires sordides et Jeux Vous désirez ? Un gin, avec glace. Avec glace ? Merci, Mme Johnson. Ravi de me joindre à vous. Vous croyiez me semer aussi facilement que la police ? Détrompez-vous. J’étais pompier, dans ma jeunesse. Fichez-moi la paix. Et mon article ? Vous l’aurez par Frank, quand il sera sain et sauf. Il ne le sera pas. Regardez ce pauvre Joe Gordon. Vous désirez quelque chose ? Un bourbon. Pourquoi êtes-vous là, si je puis me permettre ? J’aime cet endroit. Vous ne chercheriez pas votre mari ? Ou est-ce une supposition alambiquée ? Supposition ? La presse n’aime pas les mots de quatre syllabes. Où est-il ? Je l’ignore. A-t-il vu le tueur ? On danse ? Plutôt mourir. Vous devriez être gentille avec moi. Je vous aiderai peut-être. Je ne suis pas un mauvais bougre. Un peu pédant, mais agréable. Répondez oui ou non. Votre mari a pris la clé des champs ? Oui. Et il vous attend ici ? Aucune idée. Je suis venue à tout hasard. Quand il a appelé, j’ai reconnu la musique du club. Vous mangez ? Non, merci. Allez-y. Non, vraiment. J’ai une proposition. On trouve votre mari et mon journal vous paie pour h d’exclusivité. Vous essayez déjà de m’acheter ? Pour commencer. Ensuite, j’essaierai de vous conquérir. N’est-ce pas l’inverse ? Je suis retors. Après réflexion, je vous trouve séduisante. Autant vous conquérir. Je préfère qu’on m’achète. C’est très vénal. J’aime les femmes vénales. Vous me paierez vraiment ? Combien ? , peut-être. Ça vaut si cher ? Il faudra bien. Frank en aura bien besoin. Vous les aurez. Où et quand ? Vous attendrez mon accord ? Parole de scout. Marché conclu. On trinque ? À la fin imminente de nos problèmes. Les vôtres et les miens. Vous avez des problèmes ? Rien d’insoluble, avec vous à mes côtés. Bonsoir. Bonsoir, Sammy. M. Legget, du Graphic. Un journaliste ? Venez voir notre spectacle. Suzie et moi avons un nouveau numéro. Chung et Okito. Ça s’écrit C-H-U-N-G. “Okito”, c’est facile. On a bien besoin d’un peu de publicité. Je verrai ce que je peux faire. Merci. Venez à minuit, quand la fête bat son plein. À bientôt. Je vais rentrer. Frank ne viendra pas. Comment le savez-vous ? Je le sais. Que direz-vous à votre mari ? De se rendre. Je ferai peut-être la même chose. Attendez-moi. Vous passez par le toit ? Non, par la porte. Ça les fera réfléchir. Je m’en vais. Ça leur donnerait trop à réfléchir. Si besoin,



Remonter