PUB





TOUCHES:

Baby Hazel Cooking Time, Baby Hazel Cooking Time jeux, Jeux de Baby Hazel Cooking Time en ligne, Jeux de Baby Hazel Cooking Time gratuits en ligne

Il n’a pas appelé les gendarmes. Il a le mobile: sa femme le trompe. Il supporte pas qu’elle le quitte. Il a le savoir-faire. C’est un expert, capable de maquiller un crime en suicide. Et surtout, il a eu le temps de le faire. J’étais en état de choc. Je tremblais. J’ai perdu la notion de l’heure. Je n’ai pas regardé ma montre. Comment étiez-vous habille le soir où votre femme est morte ? En jogging. Pourquoi avoir déclaré que vous étiez en pyjama ? Façon de parler. Entre h et h , vous auriez pu vous changer. Il y avait du sang. Comme chez votre ami ? Il va mieux ? Pourquoi vous parlez de mon ami ? Ça ne va pas ? Vous avez l’air fatiguée. Vous devriez faire une pause. Vous étiez là. Il s’est pas fait ça tout seul. J’ai un ami qui était au bar, il buvait un verre. Il m’a raconté. Ça a dû être impressionnant. Il y avait du sang, sur le pyjama ? J’étais en jogging. Je ne me suis pas approche d’elle, je ne l’ai pas touchée. J’ai tout de suite compris ce qui était arrivé. Il n’y avait rien à faire. J’aimais tellement son visage. Je ne voulais pas Jeux Vous ne vouliez pas quoi ? La tuer ? Je ne voulais pas la regarder. Je ne pouvais pas. J’ai changé d’avis. Appelez mon avocat. À partir de maintenant, tu ne dis plus rien. Tant que je n’ai pas accès au dossier, je ne peux rien faire. Alors on joue la prudence. OK ? OK. Merci. Vous avez fait quoi, après avoir découvert le corps de votre femme ? J’ai bu de l’eau Jeux Paul Jeux Je vous prie de garder le silence. Vous n’avez pas à intervenir à ce stade. Avec un verre ? Non. Au robinet, je crois. Vous avez mouillé vos mains ? Je sais pas. Ça rime à quoi, ces insinuations ? Elle s’est tuée, Manon. Elle a eu un coup de folie. Elle n’était pas folle. Toutes les femmes ne sont pas hystériques, comme vous le pensez. Ma femme avait des épisodes dépressifs, bien avant de me connaître, comme sa mère. Vous pouvez le vérifier. Vous devez la vérité à vos enfants. Le suicide d’une mère, c’est destructeur. Ils culpabiliseront et auront le sentiment de ne pas avoir été aimés. Ça s’est pas passé comme vous le voulez. Comment ça s’est passé, alors ? J’aimais ma femme ! Je l’aimais ! Oui, mais elle allait vous quitter. Vous l’avez forcée à vous le dire. Vous ne supportiez pas qu’elle soit heureuse avec un autre. Elle était joyeuse. Oui, ma femme était joyeuse. On allait partir ensemble, à New York. On parlait d’amour, de désir, pas de se séparer. Non. Vous vous êtes disputés ce soir-là, je le sais. Elle a décide d’aller rejoindre Himer à pied. Elle est passée par l’autre porte car vous l’empêchiez de partir. Vous l’avez poursuivie, vous l’avez menacée avec votre arme que vous êtes allé chercher. Elle s’est réfugiée dans la salle de jeux. Vous avez tiré dans un moment de colère. Vous l’avez sans doute regretté, mais c’était trop tard. Alors vous avez maquillé sa mort en suicide. Pardon, je suis fatigué. Tu veux manger quelque chose ? On lui a proposé. Mon client est fatigué. Pour moi, c’est impossible. Il l’a peut-être poussée au suicide, mais il l’a pas tuée. Mais c’est pareil.



Remonter