PUB





TOUCHES:

Agent Woof Temps, Agent Woof Temps jeux, Jeux de Agent Woof Temps en ligne, Jeux de Agent Woof Temps gratuits en ligne

quand il a expliqué pourquoi il se présentait et pourquoi il pensait que nous devions changer de politique, il a dit, je cite : “Plus question de nier la loi quand elle dérange. “C’est indigne de nous. “Nous allons une fois de plus montrer au monde “que la loi n’est pas sujette aux caprices de dirigeants bornés.” “Vous me demandez pourquoi je vous ai choisie. “Mais c’est vous qui êtes choisie. “Le fait que vous êtes sous surveillance signifie que vous avez été ‘sélectionnée’, “un terme qui prendra tout son sens “quand vous en saurez plus sur le fonctionnement du système SIGINT. “Pour l’instant, sachez que chaque frontière franchie, “chaque achat effectué, “chaque appel passé, chaque antenne-relais croisée, “chaque ami, chaque article écrit, chaque site web visité “et chaque courriel rédigé sont entre les mains d’un système “au pouvoir illimité, mais sans garde-fou. “En tant que cible de la NSA, “vous savez le danger que représente une police secrète toute-puissante “pour nos démocraties. “Peu d’autres que vous peuvent témoigner de cela.” Merci de me donner l’occasion de raconter mon histoire. Un peu de contexte, pour commencer jeux J’ai passé environ quatre ans dans l’armée avant d’intégrer directement la NSA. J’y suis resté près de ans. La plupart du temps, c’était passionnant. J’adorais décoder tous ces casse-têtes et résoudre des problèmes. Mon travail consistait à analyser des données, et des systèmes de données. Je travaillais à un concept d’analyse où tout était codé et effectué électroniquement, où l’analyse était automatisée. J’analysais les métadonnées et leurs rapports entre elles. C’était mon grand projet et j’étais le seul à y travailler. Et puis le -Septembre est arrivé et quelques jours plus tard, moins d’une semaine après, ils ont décidé de commencer à espionner activement tous les habitants de ce pays. Et ils ont voulu qu’une partie de notre programme serve à cet espionnage. C’est exactement ce qu’ils ont fait. Puis ils se sont intéressés aux télécommunications et ainsi de suite. AT&T, à elle seule, fournissait millions de données par jour. Ce programme était ré-autorisé tous les jours par ce que j’appelle “le comité du oui”, composé de Hayden, Tenet et le département de la Justice. Le nom du programme était “Stellar Wind”. J’ai d’abord consulté la commission du renseignement et une de ses membres, que je connaissais personnellement. Celle-ci est ensuite allée voir la présidente de cette commission, Nancy Pelosi, qui était alors chef de la minorité démocrate. À l’époque, ils étaient tous au courant de ce programme, mais aussi de tous les autres, y compris ceux de la CIA. Je n’étais pas seul. On était quatre employés de la NSA et nous nous efforcions de faire pression auprès des membres du gouvernement pour les pousser à agir conformément à la Constitution. L’idée était aussi de faire intervenir la justice pour qu’elle ait son mot à dire. Nous nous disions, naïvement, que cela pourrait marcher. Mais ça ne s’est jamais fait. Quoi qu’il en soit, suite à nos démarches, ils ont décidé de perquisitionner nos



Remonter