PUB







TOUCHES:

Agence Centrale Alien Aventure, Agence Centrale Alien Aventure jeux, Jeux de Agence Centrale Alien Aventure en ligne, Jeux de Agence Centrale Alien Aventure gratuits en ligne

Je veux savoir ce qu’elles ont dit. Je veux savoir ce que ma femme a dit, et ce que ma fille a dit. Je veux savoir comment tu les as tuées. Je veux savoir si elles savaient ce qui leur arrivait. Je veux savoir ce qu’elles ont ressenti. Je veux savoir si elles ont eu mal. Réponds-moi ! Réponds-moi ! Réponds-moi, sale enculé ! C’est mieux ? Tu vas mal le prendre, mais je crois que tu devrais cesser d’écrire sur toi-même. On ne peut écrire que sur soi-même. Mon esprit s’est mis à errer en lisant ça, et c’est mauvais signe, non ? J’ignore quoi faire. Je n’ai peut-être pas ça en moi. Tu devrais prendre du recul. Faire autre chose. Ne fais pas ça. Quoi ? On dirait que tu ne crois pas en moi. Edward, ce n’est pas ce que j’ai dit. Non, tu ne l’as pas dit. Mais tu le dis avec ton visage et avec tes soupirs. Tu le dis quand tu me demandes de retourner étudier. Je veux que tu retournes étudier. Qu’y a-t-il de mal à ça ? Je suis réaliste. Travailler dans une libraire, et écrire un roman, c’est ce que tu veux faire de ta vie ? C’est très romantique, mais quoi ? C’est tout ? C’est tout ? C’est ce que… On croirait entendre ta mère. Tu dis toujours que je lui ressemble tellement, alors… C’est pour ça que je ne veux pas te lire, tu es toujours sur la défensive. Oui, bien sûr, je suis sur la défensive ! Tu sais ce que c’est que de s’exposer dans sa créativité, pour entendre quelqu’un que tu aimes te dire qu’elle ne comprend pas ? Non, parce que je ne suis pas créative. Tu as choisi de ne pas l’être. Je ne veux pas me disputer. Je suis fatigué et irritable. J’ai écrit toute la nuit. Je voulais que tu aimes ça, c’est tout. Merci. J’ai de mauvaises nouvelles pour vous. Ils ont laissé sortir Ray Marcus. Quoi ? Que voulez-vous dire ? Le procureur général a besoin de preuves tangibles, ce qu’on a, c’est circonstanciel. Il a besoin de corroboration. Je suis vraiment navré, Tony. C’est vraiment honteux. Au moins, vous avez pu vous défouler. Non, ce n’est pas assez. Que pouvons-nous faire d’autre ? Je pense à un truc. Mais vous devez vous ramener rapidement. Il ne restera pas ici longtemps. D’accord, je pars tout de suite. Quoi ? Je vous l’ai dit. J’ai un cancer des poumons. Il y a des métastases. Mais vous fumez toujours. Oui, ça fonctionne comme ça. Pourquoi arrêter ? Je serai mort dans un an. Ce type s’appelle Jenks. C’est l’avocat que la cour a désigné à Ray. C’est un petit prétentieux de Dallas. Lui et le procureur ont passé une entente, et Ray a pu sortir. Quand m’avez-vous dit que vous étiez malade ? Ils essaient de me forcer à partir. Ils ont déjà trouvé un autre type qui attend mon poste. Je ne comprends pas. Ils ont abandonné l’affaire pour ça ? Oh, oui. Ça leur donne une bonne raison, des munitions. Ils ont dit que mon dossier n’était pas complet, que le travail a été mal fait, pas de preuves, des preuves rassemblées de façon inadéquate, que ça ne tiendrait pas au tribunal. Le procureur est une poule mouillée, il a peur de perdre. Ils ont gardé Lou. Ça ne sert à rien s’ils n’ont pas Ray. Bien. C’est ce que j’espérais vous entendre dire.



Remonter